English EN Français FR Português PT

Le Coordonnateur Régional de la CCRS a accordé cet après-midi une interview par Visio conférence à une équipe du Programme Régional sur le Climat et la Nature en Afrique (ARCAN) piloté par le Royaume Uni.
@CMInglehearn @AfDB_Group @PresidenceNiger

2

Rencontre d’échanges sur le processus d’opérationnalisation de la CCRS entre le Coordonnateur Régional de la CCRS @IssifiBoureima1 et le Ministre en charge de l’Environnement de la Côte d’Ivoire @assi_officiel, en marge des travaux de la Task Force de la CCRS à Abidjan.

Deuxième jour des travaux de l’atelier de validation du rapport provisoire de l’étude de faisabilité de la composante Niger: Projet de renforcement de la résilience des populations dans les zones de conflits au Sahel, sous la présidence de l’Expert national de la CCRS @AfDB_Group

2
Load More...

OPERATIONNALISATION DE LA COMMISSION CLIMAT POUR LA REGION DU SAHEL : VERS LA MISE EN PLACE DU FONDS CLIMAT POUR LE SAHEL

Juin 2, 2022

Après Marrakech au Maroc où s’est tenue la première réunion en février 2022, la deuxième réunion du Comité de Pilotage (COPIL2) de l’étude de préfiguration du Mécanisme Financier du Plan d’Investissement Climat pour la Région du Sahel (PIC-RS) s’est déroulée du 24 au 26 mai 2022 à N’Djamena en République du Tchad.

La cérémonie d’ouverture de cette rencontre régionale était placée sous la présidence de Monsieur Mahamat Ahmat Lazina, Ministre de l’Environnement, de la Pêche et du Développement Durable de la République du Tchad.

Après cette cérémonie d’ouverture, les travaux du second COPIL se sont poursuivis en séances plénières et en sessions de travaux de groupe sous la conduite de M. Issifi Boureima, Coordonnateur Régional de la CCRS.

Les séances plénières ont permis ainsi l’examen et la validation des rapports portant sur les livrables suivants : le statut juridique et la typologie du Mécanisme Financier, la gouvernance politique et stratégique du Mécanisme Financier, la gestion opérationnelle du Mécanisme Financier et le rapport global provisoire de l’étude.

Quant aux travaux de groupe, ils ont été consacrés à l’approfondissement des échanges sur certains sujets clés et à la formulation des orientations à l’endroit du Bureau d’Etudes IFED notamment, en ce qui concerne la gouvernance du Mécanisme Financier, les relations fonctionnelles entre le Secrétariat Permanent de la CCRS et le Mécanisme Financier ainsi que les procédures de choix et de financement des projets de résilience.

Au, terme des travaux du COPIL2, les participants ont convenu aussi d’élaborer une feuille de route d’activités prioritaires à mettre en œuvre pour la suite de l’opérationnalisation du Mécanisme Financier du PIC-RS qui constituera le Fonds Climat pour le Sahel.

Faudrait-il le rappeler, sous le leadership affirmé par la République du Niger, pays coordonnateur de la CCRS, la mise en place de ce Fonds est l’une des diligences à exécuter au cours du processus transitoire de l’opérationnalisation de ladite Commission. Aussi, ce Mécanisme Financier dont les prévisions de la première capitalisation sont d’au moins 1,5 milliard de dollars US sur cinq années, devra permettre de contribuer au renforcement de la capacité de mobilisation des ressources des pays du sahel et ce, pour le financement de leurs actions de résilience. Il s’agira ainsi d’un instrument innovant qui sera mis à la disposition de la Région Sahel dont les pays, font face à des difficultés majeures pour accéder aux ressources des autres mécanismes multilatéraux à procédures complexes notamment, le Fonds Vert pour le Climat.

Dans cette perspective, au regard des enjeux et de la complexité de ce processus, les participants ont salué la mise en place de la Task Force qui a pour mandat d’appuyer à la définition cohérente de la typologie et de la gouvernance de ce Mécanisme Financier ainsi que de proposer des éléments de cadrage de l’étude relative aux textes statutaires de la CCRS et ceux règlementaires de son Secrétariat Permanent.

Aussi, il est à souligner que l’ensemble des documents stratégiques issus de ce processus est prévu être soumis à l’adoption des instances politiques avant la fin de l’année 2022 et ce, afin de doter la CCRS de son organe opérationnel, le Secrétariat Permanent, ainsi que son Mécanisme Financier, le Fond Climat Sahel.

Par ailleurs, le CTO CCCRS se réjouit-il de noter la grande satisfaction des experts des pays membres ainsi que ceux des partenaires techniques financiers relativement aux succès enregistrés au cours de ce processus transitoire. Ceux-ci ont ainsi renouvelé leurs vives félicitations à la République du Niger pour la conduite exemplaire de l’opérationnalisation de la CCRS sous l’impulsion de ses plus hautes autorités au rang desquelles SEM Mohamed Bazoum, Président de la République, Président de la CCRS. Ils ont également présenté leurs vifs remerciements à l’endroit du Royaume du Maroc, de la BAD et ainsi qu’au PNUD, pour leur accompagnement soutenu. Les participants aux travaux du COPIL2 ont enfin, exprimé leurs vives félicitations et leurs encouragements au Coordonnateur du CTO-CCRS, M. Issifi Boureima pour son leadership et son engagement constant dans le cadre de la conduite de ce processus.

Photo de famille des participants au COPIL2 à N’Djamena

Ce COPIL2 qui a été couronné d’un grand succès, a réuni outre les experts du siège de la CCRS et ceux du Royaume du Maroc, membres du COPIL, les experts Fonds Vert pour le Climat de 13 pays (Benin, Burkina Faso, Cameroun, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Djibouti, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal, Soudan, Tchad) sur les 17 pays membres, les représentants des institutions et organisations partenaires notamment, de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), du Comité Inter Etats de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS), de l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte (APGMV) et de l’Autorité de Développement Intégré des Etats du Liptako-Gourma (ALG), de la BAD, Chef de file des partenaires de la CCRS, ainsi que les experts consultants du Cabinet IFED.

Enfin, il est important de souligner que la troisième réunion de ce COPIL est prévue se tenir en République de Djibouti en fin juillet 2022 et ce, avant la Réunion Ministérielle et la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement prévues à Niamey dans le cadre de la conduite de ce processus.

 

Idrissa Mahamadou Soumana,

Rapporteur CCRS au sein du COPIL Point Focal de la CCRS auprès du 4C Maroc et de la BAD