EN FR PT

Début ce matin en format virtuel de la 5ème réunion ministérielle de la CCRS à son siège, sous la présidence de Mme @GaramaSaratou: Examen et Adoption des documents stratégiques de l’opérationnalisation du SE/CCRS et du Fonds Climat Sahel. @PresidenceNiger @Amb_MNuhu @AfDB_Group

4

Communiqué signé du Side Event de très haut niveau des commissions africaines, tenu le 8 nov. 2022. en marge de la #COP27 en Egypte

@PR_Congo @PR_Senegal @_AfricanUnion @ASoudanNonault @PresidentABO @Macky_Sall

Téléchargez sur ce lien ⤵️⤵️

https://www.fondsbleu.africa/communique-adopte-de-la-reunion-de-tres-haut-niveau-des-commissions-climat-africaines/

Le Coordonnateur Régional de la #CCRS a reçu cet après-midi Mme Clara Proutheau du Bureau régional du #PNUD pour l’Afrique du Centre et de l’Ouest et M. Mahamane Lawali, chargé de Programme @PnudNiger, dans le cadre de la #sécurité #climatique dans la zone de l’Afrique du C.O

Load More...

La Commission Climat pour la Région du Sahel (CCRS) au cœur des actions marquantes des 100 premiers jours de la première mandature de SEM Mohamed Bazoum, Président de la République, Chef de l’Etat.

Juil 12, 2021

A l’heure du bilan des actions majeures entreprises au cours des 100 premiers jours de la première mandature de SEM Mohamed Bazoum, Président de la République, la Commission Climat pour la Région du Sahel s’est réjouit d’avoir été au cœur de son agenda diplomatique notamment climatique.

En effet, faudrait-il le rappeler, la CCRS est une institution régionale basée à Niamey, dont SEM Mohamed Bazoum en sa qualité de Président de la République du Niger en est son Président depuis son accession à la magistrature suprême du Pays le 02 Avril 2021. Elle fut créée à l’instar de ses deux autres consœurs (celles du Bassin du Congo et des Etats Insulaires de l’Afrique), lors du Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement Africains dit « dit Sommet en faveur d’une Co-émergence continentale » tenu à Marrakech le 16 Novembre 2016, à l’initiative de sa Majesté le Roi du Maroc. Elle regroupe les 17 pays africains de la bande sahélienne qui sont le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Cap Vert, la Cote d’Ivoire, le Djibouti, l’Erythrée, l’Ethiopie, la Gambie, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigéria, le Sénégal, le Soudan et le Tchad.  

A travers ces Commissions dont l’acte de création a été entériné par la 28ème Session de l’Assemblée Générale de l’Union Africaine tenue les 30 et 31 Janvier 2017 à Addis Abeba, les dirigeants africains avaient exprimé leur volonté de définir ensemble un mécanisme concret devant faciliter une meilleure mise en œuvre de l’Accords de Paris en Afrique et cela, dans le but d’apporter des réponses durables aux effets néfastes des changements climatiques sur le continent.

Ces 100 premiers jours ont été marqués à l’agenda climatique régional par des adresses remarquées de SEM Mohamed Bazoum, Président de la République, Président de la CCRS, à l’occasion des grands événements continentaux de haut niveau, au cours desquels il s’est particulièrement appesanti sur les questions relatives au financement des politiques climatiques et au transfert de technologie en faveur des pays en développement.

Ce fut notamment le cas lors du « Dialogue virtuel des leaders sur l’urgence climatique et l’urgence Covid-19 en Afrique » organisé le 06 avril 2021 par la Banque Africaine de Développement (BAD) et le centre mondial pour l’adaptation en Afrique (GCA-Africa.) en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies (ONU). Ce dialogue sur l’urgence climatique dans le contexte de la pandémie de la covid-19 a eu le mérite d’être inscrit parmi les premières actions d’offensive diplomatique de SEM Mohamed Bazoum. Il a servi d’occasion pour le Président de la République de relater les efforts inestimables réalisés par le Niger pour renforcer la sécurité alimentaire et la résilience de ses populations, efforts qui seront poursuivis et soutenus dans le cadre de son programme de la renaissance Acte III. Dans son intervention, le Président de la République a appelé les Pays du Nord à concrétiser leur engagement pris dans le cadre de l’Accords de Paris pour la mobilisation de 100 milliards de dollars par an, prévus pour le financement des actions climatiques au bénéfice des pays en voie de développement.

Pour le cas particulier du Sahel dont il assure la Présidence de la Commission Climat qui lui est dédiée, le Président de la République a souligné l’importance de la concrétisation de l’engagement des pays du Nord en ce sens qu’ils sont déterminants pour le financement du Plan d’Investissement Climat Pour la Région du Sahel (PIC-RS) dont le programme prioritaire a bénéficié d’annonce d’appui de 3,41 milliards de dollars lors de la table ronde tenue à Niamey le 26 Février 2019.

Aussi, au cours de ses 100 premiers jours, le président de la République du Niger a participé le 08 juin 2021 à la « Réunion du Comité des Chefs d’Etat et de Gouvernement africains sur les Changements Climatiques (CAHOSCC) », réunion qui lui a permis de présenter le rapport d’étape du processus d’opérationnalisation de la CCRS dont le succès a suscité une motion de félicitations du CAHOSCC à l’endroit du Niger.

Par ailleurs, dans le Cadre de la mise en œuvre de son agenda stratégique, le CTO-CCRS se réjouit-il de la volonté politique affirmé par le Président de la CCRS, SEM Mohamed Bazoum dont l’impulsion et le leadership restent déterminants dans le maintien des conditions favorables permettant de faire de la commission un laboratoire de conception et de suivi de projets de résilience climatique.

Les 100 premiers jours ont servi aussi à la poursuite des consultations des parties prenantes tant au niveau national que régional pour le quel l’organisation des événements qui suivent est déjà enclenchée :  

-de la 5ème réunion du Groupe de Travail Conjoint des experts de la CCRS prévue du 26 au 27 Juillet 2021 à Niamey en partenariat avec le PNUD ;

-du 1er forum régional avec les acteurs de mise en œuvre du PIC-RS et de son Programme Prioritaire pour Catalyser les Investissements Climat au Sahel organisé en partenariat avec la Banque Africaine de Développement (BAD), chef de file des PTF de la CCRS ;

-La participation du Président de la CCRS à la COP26 prévue se tenir en Novembre 2021 à Glasgow au Royaume-Uni.