EN FR PT

Début ce matin en format virtuel de la 5ème réunion ministérielle de la CCRS à son siège, sous la présidence de Mme @GaramaSaratou: Examen et Adoption des documents stratégiques de l’opérationnalisation du SE/CCRS et du Fonds Climat Sahel. @PresidenceNiger @Amb_MNuhu @AfDB_Group

4

Communiqué signé du Side Event de très haut niveau des commissions africaines, tenu le 8 nov. 2022. en marge de la #COP27 en Egypte

@PR_Congo @PR_Senegal @_AfricanUnion @ASoudanNonault @PresidentABO @Macky_Sall

Téléchargez sur ce lien ⤵️⤵️

https://www.fondsbleu.africa/communique-adopte-de-la-reunion-de-tres-haut-niveau-des-commissions-climat-africaines/

Le Coordonnateur Régional de la #CCRS a reçu cet après-midi Mme Clara Proutheau du Bureau régional du #PNUD pour l’Afrique du Centre et de l’Ouest et M. Mahamane Lawali, chargé de Programme @PnudNiger, dans le cadre de la #sécurité #climatique dans la zone de l’Afrique du C.O

Load More...

DISCOURS DU MINISTRE DIRECTEUR DE CABINET DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE À L’OCCASION DU LANCEMENT OFFICIEL DES ACTIVITES REGIONALES DU CTO DE LA CCR-SAHEL

Mar 18, 2021

Monsieur le Ministre de l’Environnement, de la Salubrité Urbaine et du Développement Durable,

Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement,

Mesdames et Messieurs les représentants du Corps diplomatique,

Mesdames et Messieurs les Représentants des Partenaires Techniques et Financiers,

Monsieur le Coordonnateur du Cadre Transitoire Opérationnel de la Commission Climat pour la Région du Sahel,

Monsieur le Gouverneur de la Région de Niamey,

Mesdames, Messieurs

Je voudrais tout d’abord vous remercier au nom de Son Excellence ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Président de la Commission Climat pour la Région du Sahel, pour avoir bien voulu honorer de votre présence la présente cérémonie.

Je voudrais en particulier saluer la présence de l’ensemble des parties prenantes de ladite Commission notamment les partenaires techniques bilatéraux et multilatéraux, l’équipe du Cadre Transitoire Opérationnel ainsi que les représentants des pays membres.

La présente cérémonie est d’une importance capitale en ce sens qu’elle consacre le lancement officiel des activités régionales du Cadre Transitoire Opérationnel de la Commission Climat pour la Région du Sahel.

Faudrait-il le rappeler, cette Commission dont le Niger assure la coordination est l’émanation du Sommet Africain de l’Action en faveur d’une co-émergence continentale tenu au Maroc en marge de la COP 22 sur le climat en novembre 2016, à l’initiative de sa Majesté le Roi du Maroc, dont je salue au passage le grand leadership dans le combat contre les changements climatiques sur le continent.

C’est donc à travers une déclaration dite de Marrakech, issue de ce Sommet historique, qu’ont été mises en place ces trois Commissions Climatiques Régionales, dont la création a été entérinée par la 28e session de la conférence de l’Union Africaine (UA) tenue les 30 et 31 Janvier 2017 à Addis-Abeba.

Les deux autres Commissions climat régionales sont la Commission du Bassin du Congo et celle des Etats insulaires africains.

La Commission Climat pour la Région du Sahel dont l’enclenchement du processus a débuté depuis janvier 2017, sous l’impulsion de son Président, Son Excellence ISSOUFOU MAHAMADOU, regroupe dix-sept (17) pays : le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Cap Vert, la Côte d’Ivoire, le Djibouti, l’Érythrée, l’Éthiopie, la Gambie, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, le Soudan et le Tchad.

Mesdames, Messieurs,

La Commission Climat pour la Région du Sahel, s’est dotée d’un Plan d’Investissement Climat (PIC-RS 2018-2030), d’un coût global d’environ 440 milliards de dollars avec pour objectif de contribuer à l’effort planétaire d’atténuation des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) et d’accroitre les capacités d’adaptation et de résilience des populations Sahéliennes et leurs moyens d’existence. Ce plan a été adopté lors la 1ère Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays membres de la Commission qui s’est tenue le 25 Février 2019 à Niamey.

La conférence a également décidé de la création d’un Secrétariat Permanent (SP) chargé au niveau opérationnel, de la coordination et du suivi de la mise en œuvre dudit Plan et de de son Programme Prioritaire 2020-2025. Toutefois, avant la mise en place d’un tel organe, il est apparu nécessaire de créer un Cadre Transitoire Opérationnel (CTO) de la Commission Climat pour la Région du Sahel (CCRS) sous la supervision du Président de la Commission Climat pour la Région du Sahel, cadre destiné à conduire en relation avec toutes les parties prenantes, l’opérationnalisation de la Commission jusqu’à la mise en place effective du Secrétariat Permanent.

Il me parait important de souligner le rôle primordial joué par le Niger en sa qualité de pays coordonnateur, sous l’impulsion de Son Excellence ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, dans le cadre du processus de l’opérationnalisation de la Commission Climat pour la Région du Sahel. L’appui de notre pays a porté sur le financement des rencontres thématiques régionales, l’affectation et l’aménagement d’un siège pour la Commission, la mobilisation d’un personnel d’appui et la dotation budgétaire initiale au Cadre Transitoire Opérationnel. Cet appui a permis l’enclenchement du processus d’opérationnalisation de la Commission.

Il me parait également important de souligner et de saluer l’accompagnement des partenaires techniques et financiers à ce processus notamment, le Royaume du Maroc, la Banque Africaine de Développement (BAD), le Programme des Nations Unies pour le Développement et la Banque Mondiale.

Grâce à cet engagement fort et soutenu avec lequel le Niger conduit ce processus en relation avec les pays membres et grâce à la forte adhésion des Partenaires Techniques et Financiers, nous pouvons affirmer que le CTO-CCRS est aujourd’hui prêt à faire face aux tâches qui lui sont assignées par le Président de la Commission et ce, conformément aux orientations issues de la Première Conférence des dirigeants de la Région du Sahel.

Le CTO-CCRS est ainsi chargé de conduire le processus de conduite d’une série de diligences stratégiques et règlementaires devant permettre un fonctionnement cohérent et durable des instances de la Commission et d’assurer une meilleure capitalisation des résultats issus de la table ronde de financement du PIC-RS et de son programme prioritaire. Pour ce faire, le CTO-CCRS s’appuie sur une feuille de route dont la déclinaison stratégique traduite en activités programmées, recommande d’ici fin 2022, la mobilisation de 8,4 milliards de F CFA soit 14,5 millions de Dollars US

Aussi, conscient que l’essentiel des efforts devrait venir en amont des pays membres, il nous parait important de les inviter à honorer leurs engagements vis-à-vis de l’opérationnalisation de la Commission, notamment celui de contribuer à hauteur de 10% à la mise en œuvre du PIC-RS.

Je lance également un appel, au nom du Président de la Commission Climat pour la Région du Sahel, aux partenaires techniques et financiers pour accompagner de manière soutenue la mise en œuvre de cette feuille de route.

A l’endroit de l’équipe du CTO-CCRS, à qui j’adresse mes vifs félicitations et mes encouragements, je l’invite à ne ménager aucun effort pour la conduite efficace du processus transitoire devant garantir à son terme la mise en place d’un Secrétariat Permanent performant ainsi qu’une mise en œuvre réussie du Plan d’Investissements Climat.

Sur ce, au nom du Président de la République, Président de la Commission Climat pour la Région du Sahel, je déclare officiellement lancées les activités régionales de du Cadre Transitoire Opérationnel.

Je vous remercie pour votre aimable attention !!!

Niamey, le 28 Octobre 2020